0
Retour

Les Fonderies et Forges de Cran

Annecy
Les Fonderies et Forges de Cran © Arch. dép. Haute-Savoie. 4 FS 530 Plus de photos
  • Projection verticale du haut-fourneau provenant de Tamié installé aux forges à Cran, 1837
  • Ouvriers des Fonderies et Forges de Crans, mars 1896
  • Vue des Usines des Fonderies et Forges de Cran
  • Chute du Fier et les Usines des Forges et Fonderies de Cran, vers 1916
  • Contrôle qualité sur plaques culinaires, site des forges de Cran
  • Echantillons de pièces métalliques pour voiture, site des forges de Cran
  • Atelier des Forges de Cran, années 1950
  • Ouvriers des Fonderies et Forges de Crans, mars 1896
  • Vue des Usines des Fonderies et Forges de Cran
  • Chute du Fier et les Usines des Forges et Fonderies de Cran, vers 1916
  • Contrôle qualité sur plaques culinaires, site des forges de Cran
  • Echantillons de pièces métalliques pour voiture, site des forges de Cran
Plus de photos

Période d'ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Description

L’usine des Forges et Fonderies de Cran est la dernière industrie implantée sur le Thiou, avant la confluence avec le Fier. Les bâtiments de l’usine et l'impressionnante chute d’eau sont visibles à partir du pont de Cran.

Une production en fonte

Une première forge est construite sur le Thiou à cet emplacement au début du 19e siècle. Elle est exploitée par le maître de forge Claude Cabaud qui produit de façon artisanale des outils agricoles. En 1817, Louis Frèrejean construit une nouvelle forge avec une dizaine de bâtiments sur la rive gauche du Thiou, dans le dernier virage de la rivière. Le minerai vient des sites à proximité : Tamié, Duignt, Saint Jorioz, Ferrieres (Pringy), Cuvat et Cruseilles. Les feux de la forge sont alimentés par du charbon de bois provenant des forêts locales comme le Semnoz.

En 1839 le haut fourneau de Tamié est installé à Cran. Un viaduc est construit sur lequel une voie ferrée et un système de wagonnets permettent l’alimentation du fourneau en charbon et en minerai de fer. Des objets industriels et domestiques de toute sorte sont fabriqués en fer et en fonte : poêles de chauffage et cuisinières, casseroles et ustensiles culinaires, rails de chemin de fer, meubles, etc. La forge fait appel à l’hydroélectricité produite par les Forces du Fier en 1890.

Une production en aluminium

A partir de 1906, la production se réoriente dans la fonderie et le laminage d’aluminium. L’usine s’agrandit pour répondre aux demandes croissantes. Ce métal léger et résistant est employé dans l’industrie de l’automobile, des objets de ménage et surtout de l’aviation.

Dans la période d’après-guerre, l’usine se consacre entièrement à la transformation d’aluminium et crée l’alliage Alpax à 13% de silicium. Elle devient le leader européen de la production de disques culinaires pour la fabrication de casseroles et de poêles. C’est le premier fournisseur de la société Téfal, qui s’implante à Rumilly pour être à proximité des Forges.

La société est rachetée à plusieurs reprises : par le groupe Pechiney-Rhénalu en 1967, Alcan-Novelis en 2003 et la Compagnie Alpine d’Aluminium en 2006. Elle ferme définitivement en 2019.

Cette étape fait partie d'une balade patrimoniale intitulée « Le Thiou industriel » conçue par l'équipe des guides-conférenciers de la Ville d'Annecy agréés par le ministère de la Culture, sous le label "Ville et pays d'Art et d'Histoire".

Equipements

  • Aire de jeux
  • Parking payant
Afficher plus

Services

  • Animaux acceptés
Afficher plus

Tarifs

Accès libre et gratuit

Environnement

  • Zone piétonne

Carte

  • place Emile Reynaud
  • Cran-Gevrier
  • 74960 Annecy
04 50 33 45 94 Site Internet