0
Retour

La maison de Pingon

Annecy
La maison de Pingon © Dominique Lafon Plus de photos
  • La maison Pingon d'Annecy

Période d'ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Description

Au cœur de l'ancienne rue des Fours et en face de l'ancien palais épiscopal de la fin du 18e siècle, la maison de Pingon évoque la vie quotidienne d'Annecy à la fin du Moyen Âge.

Bel exemple de demeure urbaine, la maison de Pingon appartient à la même famille du Moyen Âge au 16e siècle.

De siècle en siècle
Au début du 17e siècle, Antoine François de Pingon, général des minières de Savoie, exploitant des mines de fer, de cuivre, d'or et d'argent, crée dans cette maison une forge qui fabrique des armes à feu. Elle emploie jusqu'à 120 ouvriers. En 1638, Antoine François de Pingon obtient l'autorisation d'installer une roue pour utiliser la force motrice du Thiou contre la fourniture annuelle d'un millier de clous à lattes pour l'entretien du château de la ville. Le fils d'Antoine François de Pingon, Charles-Auguste, est avocat au sénat de Savoie.

Un environnement encore semi-rural
A partir du bâtiment actuel, on peut imaginer la disposition intérieure de la maison au milieu du 17e siècle. Au rez-de-chaussée, on trouve trois caves, un atelier, un pressoir et une écurie. La famille de Pingon y fait presser ses vendanges amenées par bateau de ses vignes de Veyrier et de Menthon. A l’étage, sont répartis une pièce de réception, un cabinet, une cuisine et deux pièces chauffées. Au second étage, on trouve les chambres. L’environnement est encore semi-rural entre les odeurs de la vendange et le bruit des engrenages, des coups de marteaux et des chevaux.

Cet édifice est une propriété privée et ne se visite pas. Seule la façade est visible depuis la rue.

Equipements

  • WC publics
  • Parking couvert
  • Parking payant
  • Parking à proximité
Afficher plus

Tarifs

Gratuit.

Environnement

  • En ville

Carte

Informations mises à jour par Ville d'Annecy

  • 21 rue Jean Jacques Rousseau
  • 74000 Annecy
Site Internet Contacter le prestataire