Le Taillefer à Duingt, une balade familiale au panorama magnifique

Julien - 20 avril 2014
Vue depuis le Taillefer

© Gilles Piel / Vue depuis le Taillefer

J’ai découvert cette balade il y a maintenant quelques années. Et ce fut un vrai coup de cœur ! Depuis j’y retourne au moins une fois par an, comme une sorte de pèlerinage… En été, au printemps, en automne, j’avoue par contre ne jamais y être allé pendant l’hiver.
Pourquoi j’apprécie tant le Taillefer ?

Déjà, sans parler de la balade en elle-même, j’aime beaucoup le profil atypique de cette montagne, avec son échine qui semble plonger dans le lac. Avec la presqu’île de Duingt et son château dans son prolongement, le Taillefer et l’imposant Roc des Bœufs qui le surplombe offrent pour moi l’une des plus belles cartes postales du lac.

Pour ce qui est de la rando/balade du Taillefer, elle est facilement accessible, praticable quasiment en toute saison, et elle offre de magnifiques points de vue sur le lac dès le départ et sur une grande partie du parcours.

Le départ se fait au village de Duingt où vous pourrez vous garer sur le parking de l’église. De là, dirigez-vous vers la piste cyclable et empruntez le sentier qui monte à la grotte Notre-Dame du Lac.

La première partie du parcours vous permet d’atteindre la grotte et son oratoire. La montée en lacets est jalonnée d’édifices relatant la vie de Jésus. L’ascension étant assez raide, nous prenons vite de la hauteur et très rapidement une belle vue sur le lac se dégage. Après 15 min d’effort, nous voilà au belvédère où se dévoile un panorama magnifique.

Talloires
  • esplanade_grotte_notre_dame_duingt
  • vue_lac_annecy_duingt

La couleur du lac, les montagnes qui nous entourent, le très photogénique château de Ruphy en contrebas… ce n’est pas la première fois que je viens et pourtant ce cadre fait toujours son effet ! C’est comme si le temps s’arrêtait un court instant, un moment privilégié pendant lequel il n’y a rien à penser, rien à dire, juste à admirer.

Nous revenons ensuite légèrement sur nos pas pour prendre le chemin de terre sur la droite qui monte en direction du sommet du Taillefer. Le sentier devient alors plus accidenté et rocheux sans présenter pour autant de difficulté majeure.

L’une des particularités de cette balade, qui la rend d’autant plus sympathique, est que la végétation dans laquelle nous évoluons est très méditerranéenne. Il ne manque plus que le bruit des cigales et on se croirait dans le midi !

Duingt

© Gilles Piel

Nous progressons sur la crête boisée du Taillefer pour arriver sur l’esplanade de Bellevue qui mérite une halte (et même un pique-nique nous concernant).

A ce niveau, nous avons l’impression de nous retrouver entre deux lacs, le grand et le petit lac se « séparant » juste sous nos pieds. Sur la rive opposée se dressent face à nous les Dents de Lanfon, le Lanfonnet et la Tournette.

Nous reprenons la balade après cette pause et marchons sur quelques centaines de mètres le long de la crête. Un chemin descend alors sur la droite en direction de Duingt vers les maisons de Mont Gerbet. Nous l’empruntons. Si vous le souhaitez, une variante plus longue (que je n’ai jamais fait) rallonge la boucle par le hameau des Maisons sur la route d’Entrevernes.

A partir des premières maisons, la descente s’effectue alors dans un cadre plus champêtre.

Sur la fin, nous rejoignons une route goudronnée jouxtée d’un ruisseau. Le retour jusqu’au parking de l’église se fait en longeant cette voie.

Pour la durée du parcours, il faut compter 1h30 environ s’il est effectué d’une seule traite.

anes_bauges1