0

Je suis votre trésor

La découverte de la Vieille Ville d’Annecy se fait principalement à pied dans son centre aménagé en zone piétonne à partir des années 1970 et qui continue encore aujourd’hui à s’agrandir. C’est en effet la meilleure façon de la découvrir, de flâner dans les ruelles, de prendre son temps, pour observer les façades restaurées des maisons, les enfilades d’arcades, les églises, le Château et le Palais de l’Isle. Deux portes de l’Ancien mur d’enceinte du Moyen Âge ont été conservés : la Porte Perrière, et la Porte Sainte-Claire ; ce qui nous donne la possibilité de traverser d’Est en Ouest toute la Vieille Ville. Aujourd’hui dans ses ruelles prend place le marché, de petits producteurs locaux qui vendent les spécialités locales, et ce pendant trois jours par semaine : le mardi, le vendredi et le dimanche matin.

La_place_Sainte-Claire-Francoise_Cavazzana-520-370px

© Françoise Cavazzana

En hauteur, sur une retombée Nord de la montagne du Semnoz, se trouve le Château, classé Monument Historique, ancienne résidence des comtes de Genève et des Princes apanagés de la Maison de Savoie. Sa restauration a été exemplaire. Aujourd’hui musée, avec salles réservées à l’Art moderne et expositions temporaires. De la terrasse du château, on profite du panorama de toute la Vieille Ville d’Annecy.

On peut s’amuser à faire une véritable lecture du paysage : blotti près du château, la Vieille Ville, très compacte, avec les toitures uniformes des maisons. Juste un peu plus loin, les premiers immeubles construits dans les années 1950, et enfin la ville d’aujourd’hui. Sans oublier, le lac avec la transparence de l’eau et les montagnes.

Facade_dans_rue_la_Jean-Jacques_Rousseau-Francoise_Cavazzana-520-370px

© Françoise Cavazzana

Si les maisons du Vieil Annecy ne se mirent pas dans les eaux du lac, elles ont cependant les pieds dans ses eaux grâce au Thiou, rivière naturelle et déversoir principal du lac. Courte rivière de 3,5 km, qui se jette dans le Fier, affluent du Rhône, il sera le moteur du développement de la ville du XIIe au XIXe siècle. La succession d’inondations mémorables en période de crues inciteront les Annéciens à régulariser la rivière en construisant des vannes et des quais. Aujourd’hui, nous profitons de ces mêmes quais pour découvrir les charmes d’Annecy, avec toujours la présence précieuse de l’eau du lac, la plus pure d’Europe, l’eau comme source de vie.


Denis, Guide Conférencier Français / Italien
denisfogola@hotmail.com

Facades_dans_la_Ville_Ville_et_Chateau_d_Annecy-Francoise_Cavazzana-520-370px

© Françoise Cavazzana