0

Anthony Verlaine, the French Adventurer

Robin - 03 mai 2021

Profession

Quel est votre métier ?

C’est une très bonne question ! Souvent, on me qualifie d’explorateur professionnel, d’éco-aventurier, voire même du terme d’influenceur que je n’aime pas du tout. J’ai moi-même du mal à me définir et je préfère ne pas m’enfermer dans une catégorie.

Je préfère dire que je suis simplement un amoureux de la vie et de notre planète, qui a décidé de tout quitter il y a une dizaine d’années pour vivre ses rêves de gamin de devenir Nicolas Hulot et consacrer sa vie à découvrir notre planète à travers l’aventure en pleine nature et non-motorisée.

J’en profite pour essayer de sensibiliser à la beauté et à la fragilité de notre planète et de ses habitants à travers des contenus vidéos ou photos, que j’essaye de rendre accessibles au plus grand nombre. A côté de cela, j’essaie aussi de partager mes connaissances acquises durant une vie de bourlingues autour du monde en proposant mes stages de survie – dépassement de soi, aux personnes qui veulent se redécouvrir.

Anthony Verlaine, the French Adventurer

Anthony Verlaine, the French Adventurer

  • Panorama au Col de la Forclaz

    @FRENCHADVENTURER

  • Le château de Menthon-Saint-Bernard

    @FRENCHADVENTURER

  • Rencontre avec un bouquetin

    @FRENCHADVENTURER

Passion

Quelle est votre passion ?

Ma passion, c’est de repousser mes limites dans la nature et de découvrir au quotidien. Du moment que j’apprends de nouvelles choses ou découvre de nouveaux lieux, peu importe que cela soit dans la Creuse ou de l’autre côté de la planète, je suis le plus heureux des hommes. J’ai une soif intarissable de découvertes et d’aventures.

Depuis quand et d’où vous vient cette passion ?

J’ai grandi dans les quartiers qu’on dit “difficile” de la ville de Grenoble, sans jamais vraiment pouvoir les quitter avant mes 20 ans. Lorsque ma maman postière allait travailler, je passais mes journées entières à regarder des documentaires animaliers, les aventures du Commandant Cousteau ou les émissions de Nicolas Hulot. Puis, j’essayais de revivre ses aventures dans mon quartier en escaladant les arbres, les immeubles et en me mettant dans des situations sacrément compliquées. Un enfer pour ma maman ! Lorsqu’on me demandait ce que je voulais faire plus tard, je répondais à tout le monde : Nicolas Hulot !

La frustration de ne pas avoir eu les moyens de pouvoir voyager de l’autre côté du monde étant jeune à multiplier ma soif d’aventures et ma passion pour les autres cultures.

Depuis que j’ai décidé de quitter une carrière très prometteuse entre l’Assemblée Nationale et le ministère des affaires étrangères pour me consacrer à mes rêves d’enfant, j’ai eu l’opportunité de découvrir la diversité incroyable de notre planète à travers 101 pays. J’ai eu l’immense privilège de traverser les déserts de sable et de glace, les jungles, les montagnes, les forêts et de découvrir des paysages d’une beauté que je n’aurais même pas osé imaginer.

Et que dire de l’être humain. J’ai eu l’honneur d’être invité à vivre avec des tribus autochtones ancestrales en Afrique australe, en Amazonie ou chez les Inuits. J’y ai passé les moments les plus incroyables de ma vie et découvert le sens du mot ” humanité”.

Questions

Depuis quand habitez-vous ici ?

Seulement depuis septembre 2020, mais le coup de foudre est arrivé instantanément ! La première semaine de mon arrivée à Annecy, je ne pouvais m’empêcher de me répéter en boucle “Anthony, mais qu’est-ce que tu as foutu à Paris les 15 dernières années ?!!” .

La destination Lac Annecy, en 3 mots ?

Multiplicité des possibilités.

Votre saison préférée et pourquoi ?

Impossible d’en choisir une ! C’est justement le fait que les saisons soient si marquées ici qui fait que je suis amoureux du territoire !

La routine et l’habitude m’ennuient et m’angoissent totalement. Une région où il ferait toujours chaud, où il y aurait de la neige toute l’année, c’est l’horreur pour moi. C’est au contraire le fait d’avoir un tel contraste entre les saisons et une telle variété d’activités possibles qui font que je suis heureux ici !

Votre plat régional préféré ?

Même s’ il s’agit d’une recette assez récente, je vous déconseille vivement de vous trouver entre moi et une tartiflette au reblochon. Je serai sans pitié !

Une expression locale ?

Vu que j’y suis souvent, j’ai forcément envie de dire “Dré dans l’pentu” !

Mais hormis les expressions, il va falloir m’expliquer quand est-ce que l’on prononce ses maudits Z en fin de localité ou pas !!!

Votre événement favori ?

Etant donné que je suis arrivé durant l’année du Covid, malheureusement je ne connais aucun événement car ils ont tous été reportés. Donc, j’ai vraiment hâte de découvrir la ville et le territoire lors des festivités… et particulièrement celles du Retour des Alpages !

Votre petit coin de paradis ?

Je suis particulièrement fan de kebab et des enseignes de fast-food, où j’y passe de longues heures… Je rigole !

Bien évidemment, je ne vais pas vous donner mon petit coin de paradis car j’aimerai beaucoup qu’il le reste. Mais je peux vous dire que durant les nuits enneigées d’hiver, si vous regardez attentivement sur les falaises qui surplombent le lac, vous pourriez me voir accroché à la falaise et observer la lueur de mon feu de camp, voir sentir l’odeur de mon reblochon fondu dans du papier d’alu.

Un endroit pour s’évader selon vous ?

Mon compte Instagram @FRENCHADVENTURER où j’essaye de sensibiliser, de faire voyager et s’évader les personnes qui n’ont pas la même chance que moi de voir le monde.

Une superbe journée d’aventure sur le territoire selon vous ?

Comme je vous le disais, ce que j’aime particulièrement ici c’est le fait de passer d’un univers à un autre en un instant. Il m’est arrivé très souvent cette année d’aller faire du ski de fond aux Glières le matin et du paddle sur le lac l’après-midi. Ou bien encore de faire du ski de randonnée à La Sambuy, avant d’aller nager ou faire de l’apnée au lac. MAGIQUE !

A ne pas manquer avant de partir d’ici ?

La vue depuis le Col de la Forclaz, sans hésitation !

Un petit mot pour la fin. Que vous inspire être “Ambassadeur destination Lac Annecy” ?

Une grande fierté, mais aussi une grande responsabilité pour faire en sorte de promouvoir le territoire tout en le préservant des dangers du tourisme de masse.

  • Ski de randonnée

    © Alexandre Gendron

  • Bivouac au-dessus du lac d'Annecy

    @FRENCHADVENTURER

  • Ski alpin

    @FRENCHADVENTURER

French Adventurer